En quoi consiste l'inertage et quels sont ses champs d'application ?

L’inertage est une mesure préventive destinée à réduire voire à supprimer les risques provoqués par un ou plusieurs produits réactifs qui n’ont pas été correctement confinés. Cette technique est utilisée dans de nombreux domaines, notamment le milieu agro-alimentaire, pharmaceutique, biotechnologique et même dans celui de l'oenologie.

L’inertage, c’est quoi exactement ?

L’inertage est avant tout une technique qui consiste à remplacer une atmosphère à risque par un gaz plus stable. Son objectif est de créer un environnement chimiquement inerte en vue de supprimer tout phénomène accidentel présentant un risque comme la pollution, une explosion ou une irradiation. Concrètement, l’opération d’inertage correspond à l’injection d’un gaz inerte dans l’espace où se trouve un produit à risque, afin de s’assurer que ses composantes ne puissent pas s’échapper de cet espace, et entrer en contact avec d’autres produits avec lesquels il risque d’interagir. Dans la plupart des cas, l’azote, l'argon ainsi que le dioxyde de carbone sont les gaz inertes les plus utilisés pour remplacer l'air, un gaz indésirable ou un composant jugé trop toxique.

L’inertage pour l’impression 3D :

Le frittage sélectif est un procédé faisant appel à la technique du prototypage rapide et permet de réaliser de nombreuses pièces imprimées en 3D. Ce procédé est utilisé dans plusieurs secteurs, notamment :
- L'industrie pour des réalisations uniques, précises et à moindres coûts 
- L’automobile, pour la fabrication de pièces techniques résistantes
- La santé pour l'élaboration de dispositifs médicaux comme les prothèses et les implants


Lors de la phase de production d’une machine de frittage sélectif par laser, il est nécessaire de créer un environnement neutre. En effet, les fortes chaleurs générées par ce procédé présentent un risque de combustion lié à la projection des poussières, et peuvent également déformer les pièces produites.
C’est pourquoi l’azote est injecté dans la chambre de production afin de faire baisser le taux d'oxygène et rendre ainsi l’environnement inerte.

L’inertage en œnologie

Dans le domaine de l’œnologie, l'inertage se base principalement sur l’utilisation d’un gaz neutre comme l’argon, l’azote ou le dioxyde de carbone. Il a donc pour objectif de remplacer l’air au contact du vin ou des jus afin de diminuer les risques liés aux phénomènes d’oxydation d’origine enzymatique ou chimique. Dans le processus de champagnification, l’utilisation de dioxyde de carbone permet de rendre le vin pétillant. La concentration en dioxyde de carbone dissout définit ainsi la taille des bulles.

L’inertage en milieu industriel

En milieu industriel, notamment dans le secteur de la pétrochimie, l’inertage a pour objectif de remplacer un environnement chimiquement réactif ou facilement explosible, par un mélange gazeux ou un simple gaz non combustible et non comburant. Dans le processus d’inertage par générateur d'azote, l’objectif est donc de réduire la présence du comburant, afin de placer la concentration en gaz en dessous de la Limite inférieure d'Explosivité ou LIE, ou au-dessus de la LES, c’est-à-dire la Limite Supérieure d'Explosivité. Neutre sur le plan chimique, l’azote fait partie des Gaz industriels les plus sollicités.