Article du magazine Process Alimentaire

La revue Process Alimentaire de septembre 2020 consacre un article aux solutions de production d’azote sur site, illustré notamment par la solution NITROSWING FOODPACK de NOVAIR. 

Ci-dessous un extrait de l'article:

"Une production d'azote à partir de l'air ambiant

C'est ce que propose le Français Novair Indus­tries avec ses générateurs Nitroswing Foodpack et Oxyswing. Le premier com­bine un générateur d'azote alimenté en air sec par un compresseur et un mélan­geur de gaz spécifiques permettant de personna­liser les mélanges gazeux selon les applications.

Le générateur d'azote garantit le contrôle en temps réel de la pureté du gaz, qualité alimentaire, et le mélangeur, alimenté en oxygène ou en dioxyde de carbone, assure les réglages pour des pro­portions constantes. Quant à l'Oxyswing, il fabrique justement un oxygène pur à 95 % qu'il délivre en débit continu.

«Ce système de générateur de gaz est très pré­sent dans les établissements de santé, explique Valérie Bokobza, directrice mar­keting de Novair. Il gagne à être connu dans l'industrie,un secteur que nous prospectons depuis une dizaine d'années seulement. Les mélanges fabriqués sont directement injectés dans le réseau.

Un procédé de séparation des gaz

Le générateur Nitroswing Foodpack du Français Novair fonctionne selon le procédé PSA (Séparation par Pressurisation Alternée). Ce dispositif se compose de deux réservoirs, remplis de tamis moléculaires, qui mis sous pression alternée entraînent la séparation des différents gaz en présence (azote, oxygène, argon).

Jusqu'à 60% d'économies

La taille des installations varie donc selon leur capa­cité.

«Avec deux colonnes, on atteint un débit de 5 m3 d' azote par heure», illustre-t-on chez Novair. La capacité peut aller jusqu'à 140 ou 150 m3/h pour les plus grandes installations.
Les deux fournisseurs font valoir plusieurs avantages à produire directement sur site. Il y a d'abord l'argument écologique puisque cela évite de transporter du gaz en citernes ou en bouteilles sur les routes. «La sécurité est aussi accrue car il n'y a plus de bouteilles à manipu­ler ni de stockage de gaz en grande quantité», note-t-on chez Novair.

Enfin, l'autre argument force concerne la baisse des coûts par rapport à un système de livraison de gaz traditionnel. «On peut aller jusqu 'à 60 % d'écono­mies. Sans compter que la fac­ture ne fluctue pas au gré de l'évolution des cours du gaz. Le loyer, établi selon la nature de l'installation, est fixe, sans coûts masqués», explique-t-on chez Novair. La location rend justement le générateur de gaz accessible à toutes les tailles d'entreprise.

De grands groupes déjà séduits

Que se passe t-il en revanche, si l'installation s'arrête?

Si l'installation s'arrête? «La machine intègre un petit stock tampon. Et nous proposons une solution com­plémentaire qui permet de remplir des bouteilles sur place pour les stocker», répond Valérie Bokobza chez Novair."